Bohemian Pilsner – La Bohème

La Bohème est une pilsner tchèque classique : sèche, bien amère, avec les accents floraux du houblon Saaz et le côté légèrement sucré du malt Pilsner.

Idée générale

Pour cette bière, je voulais faire un exemple représentatif du style Bohemian Pilsner.

Recette

Voici la recette exacte que j’ai utilisée pour un brassin de 6 gallons (22,7 L). Les quantités exactes varient selon l’efficacité de votre brasserie et vos techniques de brassage. Pour cette raison, j’indique également le pourcentage du total pour les grains et le nombre d’IBU pour le houblon. Pour en savoir plus, lisez Remarques sur les recettes.

Style : Bohemian Pilsner
Densité initiale : 
1,050
Densité finale :  1,007
IBU : 33
Alcohol :  5,7 %
SRM:  3
Amertume relative: 0,72

Grains

  • 10 lbs (4,54 kg) Malt Pilsener (100%)

Houblons

  • 1,75 oz (50g) Saaz – 60 min – 17 IBU
  • 1.75 oz (50g) Saaz – 30 min – 13 IBU
  • 1 oz (28g) Saaz – 10 min – 3 IBU
  • 1 oz (28g) Saaz – 0 min

Empâtage

Puisque c’est simple à faire avec le Grainfather, j’opte pour un empâtage style Hockurz. Cela dit, il est fort probable qu’une seule étape à 150 °F ferait tout autant l’affaire.

  • 145 °F (62,7 °C) pour 45 minutes
  • 158 °F (70 °C) pour 20 minutes
  • 167 °F (75 °C) pour 10 minutes

Profil d’eau de brassage

J’ai tenté d’avoir le profil d’eau la plus douce possible. J’ai donc utilisé l’eau de l’aqueduc de ma municipalité telle quelle. Si vous utilisez de l’eau traitée par osmose et que vous utilisez des sels pour ajuster le contenu minéral, vous pouvez viser un profil très doux, comme celui de la ville de Pilsen :

Calcium : 7 ppm
Magnésium : 3 ppm
Sodium : 2 ppm
Sulfate : 5 ppm
Chloride : 5 ppm

Fermentation

Levure : Saflager W-34/70

Plusieurs autres levures lager feraient tout aussi bien l’affaire.

Plan de fermentation  :

  • 50 °F (10 °C) au moment de l’inoculation, maintenu pendant 5 jours
  • Hausse graduelle jusqu’à 65 °F (18 °C) sur environ une semaine, et maintien à cette température pour quelques jours
  • Chute à température très basses (près du point de congélation) pour au moins deux semaines (plus si possible)